UA-72225749-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Benoît CORDIN MoDem 78 - 11ème circ. TRAPPES

  • Fin d’élection, parole retrouvée !!!

    Depuis maintenant 6 mois, je me suis contraint au silence. Activement engagé auprès d’Othman Nasrou sur la liste « Trappes citoyen », j’ai estimé que la seule parole de la liste « trappes citoyen » devait être l’officielle, communiquée par Othman.

    Dimanche dernier, après un deuxième tour catastrophique par l’ampleur de l’abstention (entre 55 et 63% selon les bureaux de vote) l’UDT menée par Guy Malandain a été réélu avec 50% des voix. Nous sommes arrivés en seconde position avec  plus de 30% des suffrages exprimés en gagnant près de 800 voix nouvelles entre le premier et le second tour.

    Je tiens dans un premier temps à remercier tous ceux qui ont compris l’attachement qui nous unissait avec notre ville et qui ont choisi notre bulletin dans l’isoloir.

    Ces électeurs ont compris la réalité de l’engagement d’othman et de toute son équipe. Une candidature qui a su convaincre par la pertinence de son message et la force de ses propositions.

    Malgré la défaite, nous avons participé à un moment important de la vie de notre ville et othman, en devenant conseiller communautaire à la CASQY, a permis un changement indispensable. La communauté d’agglomération, totalement surendettée par des années de dépenses inconsidérées de la majorité de gauche, bascule vers la droite et le centre. Finis, les arrangements coupables et les inactions absurdes. Fini la construction des « maisons » de tout et de rien . La politique de la CASQY va connaitre un autre temps, tournée vers les saint-quentinois et les trappistes que Guy Malandain n’a jamais su défendre.

     

    Ce soir, en mairie, devait se dérouler l’installation de la nouvelle municipalité, maire et adjoint en tête.

    Peu de surprise dans l’élection du maire. Guy Malandain, pour la troisième fois est élu maire de trappes.

    Après un discours déstructuré et monocorde, lassant et sans énergie au cours duquel il a fait de la laïcité une religion, la sienne (je résume…) et du respect de tous (y compris ses adversaires (sic…)) un pillier de son action politique, nous avons assisté avec délectation à une surprise qui serait sans conséquence si elle n’augurait pas d’une gestion plus que chaotique de la ville dans les années à venir.

    Christine Vilain, énonce (tiens, elle parle …) la liste des candidats présentés par l’UDT pour les postes d’adjoint. Disparus les C. MACKEL, S. ABO, N. DELLAL, G. MONNIOT…anciens élus massacré&s pour le bon vouloir d'un ministre qui a semble t-il découvert fortuitement trappes...  tiens, une place pour A.RABEH l’arriviste de Poissy… 

    Décidément cette liste surprend, G. Malandain donne notre ville à de rares anciens habitués aux postes glorieux  sans être à la hauteur de leur fonction et à ce débarqué inutile, déposé là, à Trappes par notre nouveau ministre Hamon.  

    Rabeh, Grangambe débarqués à trappes pour prendre la CASQY se retrouvent  maintenant élus d’une ville qui n’est pas la leur, qu’ils ne connaissent que par le prisme de « Mappy » et des cartes « Michelin ». Voila illustré la politique version Malandain… Un dédain parfait des habitants réduit à de simples votants…

    Revenons aux votes… Dans toutes les villes de France, ce vote des adjoints est une formalité… à Trappes, ce soir, NON. Dépouillement fait, 18 voix POUR, 15 votes BLANC et 2 NUL. Un désaveu et une humiliation pour Malandain et son marionnettiste Hamon.

    Tout colère, Guy Malandain est reparti vers son 3ème étage mystérieux de la mairie entouré de toute sa clique pour une explication de texte… Ils l’ont fâché !!!

    Et voila, avant même la moindre orientation budgétaire, la moindre prise de décision sur la ville, la majorité municipale est réduite à 1 personne. Que va devenir la ville pendant 6 ans ???

    Une fois de plus, G. Malandain montre ici son incapacité grandissante à comprendre les trappistes quel qu’ils soient. Monarque, il a cru, avec l’aide de son éminence grise Ministre, qu’il pouvait faire avaler n’importe quelle couleuvre à ses colistiers qui ont bataillé ferme pour assurer sa victoire. L’époque a changé… Il n’y a plus de monarque absolu. Le dialogue et la confiance réciproque sont des valeurs actuelles qui échappent totalement à notre nouveau déjà maire et son copain, celui dont la soif  électorale est préoccupante.

    L’opposition et une grande partie de ce qu’on devrait appeler la majorité  leur ont fait comprendre… En tout cas la force de la déception de certains des colistiers de l’UDT laisse entrevoir les promesses irréalistes sûrement faites par le maire en campagne et une pratique surprenante de la politique.

    Pas de projet, pas d’unité, pas d’ambition, pas de vision, pas de CASQY, mais … des arrivistes qui parasitent notre quotidien politique…. Le mandat Malandain s’annonce sous des hospices bien inquiétantes.

    En attendant, je vous invite à contacter Othman, il sera pour la durée du mandat l’opposant principal, le média qui permettra de faire remonter au conseil municipal les problèmes liés à l’inefficacité de l’action municipal.

    Bonne nuit !!!

  • Rentrée 2013, rien de nouveau sous le soleil malandain ...

    Rentrée 2013

    Bonsoir, en juillet, Trappes a connu un coup de chaud minimisé par notre municipalité qui a repris depuis le train lent et poussif d’une gestion municipale sans envie et sans énergie pour la ville.

    Depuis Juillet, quels changements ? Quelles prises de conscience ? Quel projet fondateur d’une autre citoyenneté autour d’un avenir commun ? Rien, rien que du normal. A l’heure du président normal, voici le maire normal totalement inadapté pour une ville hors norme, tant par l’extraordinaire richesse culturelle que par la complexité des problèmes sociaux et urbanistiques.

    Depuis le début de l’année scolaire la vie des familles est marquée par le succès sans équivoque de la réforme des rythmes scolaires (sic !!).

    De quoi se plaignent les familles ? Pas assez de goûters  des animateurs à la formation incomplète et pourtant méritants, des animations qui « oublient » une partie des enfants de la ville, une gestion curieuse des articulations entre les temps scolaires et municipaux ?

    De quoi se plaignent-ils, ces parents qui devraient remercier la municipalité portée par son maire et sa première adjointe de la réactivité donnée à la mise en place de la réforme des rythmes scolaires du ministre Peillon ?

    Dans la plus pure tradition des petits soldats de la « politiques des médiocres », ils ont pourtant obéi au Chef HAMON, pour faire de Trappes le laboratoire de cette réforme hâtive, bâclée et gâchée.

    Dernières déclarations de madame MARY, dans « les nouvelles » du 09/10/13,

    « Des adaptations

    nécessaires

    De son côté, la municipalité,

    par la voix de Jeanine Mary, la

    première adjointe (PS) en

    charge du dossier, récuse toute

    idée de retrait «qui serait de

    la politique politicienne, loin

    des préoccupations quotidiennes

    des habitants». Elle

    préfère parler «d’adaptations

    nécessaires. Nous allons travailler

    école par école pour

    améliorer les choses. Maintenant,

    je ne constate pas que

    les personnels communaux

    soient fatigués. Les enseignants

    sont des adultes qui

    peuvent tout à fait se lever

    le mercredi matin comme le

    font d’autres adultes pour

    travailler. Quant aux enfants,

    s’ils sont fatigués, c’est peut-être

    tout simplement parce

    qu’ils se couchent trop tard.

    Nous allons engager tout un

    travail sur la parentalité. Pour

    nous cette réforme est l’occasion

    de mieux travailler avec

    les parents et les enfants». »

     

    Franchement comment ne pas en conclure que la fracture entre une équipe enfermée dans sa tour d’ivoire idéologique, sourde aux remontées des parents d’élèves et les usagers de l’école est consommée. Madame MARY, avec sa subtilité habituelle promet des ajustements et rejette avec un dédain qui frise l’indécence les enseignants qui  peuvent bien se lever tôt le mercredi matin, comme les autres vaillants travailleurs et les parents qui ne savent même pas coucher leurs enfants à une heure décente.   La suffisance exprimer par madame MARY exaspère autant les parents d’élèves que ceux qui voudraient enfin voir cette ville bouger. Au final, Madame MARY montre l’étendu du dédain qu’elle a pour les habitants de la ville.

    Début de campagne  et  Guy Malandain joue  l’intimidation : il y a trois  semaines, notre maire a pris son téléphone pour se plaindre auprès de mon président de club de mon dernier post. J’y parlais de lui et de sa responsabilité majeure dans la dérive communautaire que nous constatons tous.  J’y  parlais aussi des valeurs de respect et d’effort transmises par les excellents enseignants de la section TAEKWONDO à nos licenciés. Bah voila notre maire n’aime pas les critiques… Alors il boude et râle auprès de personnes disposées à écouter ses complaintes. Monsieur Malandain, prenez donc votre téléphone, et communiquons, je vous expliquerai avec plaisir et avec le respect dû à votre fonction, les raisons de mon accusation. En attendant, Vous noterez que, en bon soldat ou par ironie face à votre ingérence insupportable dans la vie d’une association que je ne nomme plus, je ne parle plus de cette association… Pensez-vous vraiment m’avoir museler ???

    Le problème Trappiste dépasse de loin la vétusté des idées et de la méthode Malandain. Le problème de TRAPPES est celui d’un passé médiocre toujours porté par un idéalisme gauchiste incapable de s’adapter à une société en évolution, et d’une vision étroite et flou de l’avenir commun que nous devons penser au bénéfice de chacun des Trappistes.

    En 2014, une chance est donnée à la ville de se construite un avenir, enfin. Une société nouvelle dynamique, inventive, solidaire, respectueuse des Hommes et de notre environnement et sécurisée. Chacun doit trouver sa place dans le respect de tous et des lois de la république. Il ne saurait être accepté des dérives sectaires mettant en péril notre modèle trappiste, qu’elles soient religieuses ou politiques.  

    En 2014, une chance est donnée à la ville de se choisir une équipe nouvelle, jeune et respectueuse des traditions, dynamique et attentive aux besoins de chacun, solidaire et clairement tourné vers l’emploi, proche des associations et consciente de la responsabilité des politiques dans la gestion des solidarités indispensables, active pour moderniser l’organisation de l’administration municipale qui permettra de mieux cibler les dépenses vers des actions solidaires.

    Au côté d’Othmann NASROU, je prendrai part à la campagne des municipales. Comme beaucoup de soutien de droite, du centre et de gauche, nous voulons offrir une autre voie, loin de la médiocrité des politiques nationales, très loin de la médiocrité de la gestion municipale actuelle qui spolie ceux qui ont des revenus même modestes et qui fait payer très très cher la vie sur Trappes.

    Monsieur Malandain, vous avez su poursuivre les choix urbanistiques nés de l’ANRU en oubliant le plus importants, les Hommes.

    Vos 2 mandats sont, pour ce qui est de l’intégration et de la gestion des difficultés propres à TRAPPES, un échec. Votre autorité vous échappe. Trappes ne peux pas vieillir avec vous. C’est une ville jeune, dynamique et inventive qui demande des règles revues et équitables.

    Cette année, alors que de plus en plus de français ne croit plus à des politiques ambitieux et bien trop étroits d’esprit, loin des votes sanctions vers des extrêmes qui finissent immanquablement par des propositions autant irréalistes que dangereuses pour notre pacte républicain, la seule issue n’est pas vers le rouge foncé et le bleu marine mais dans la mise en place d’une « constituante » autour des valeurs clés de notre république, LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE. Comme le porte F. BAYROU de puis si longtemps, De toutes les origines politiques nous devons être capables de partager et faire évoluer un projet commun.  Ce qui est valable pour la France l’est aussi pour TRAPPES. Avec Othmann, nous avons su effacer nos différences de lecture politique pour se concentrer sur les maux et les remèdes du malade « TRAPPES », Notre équipe qui grossi jour après jour, portée par l’enthousiasme de ceux qui croisent Othmann, présent au côté des trappistes sur le terrain depuis plus d’un an là ou d’autres vont commencer simplement à s’intéresser aux problèmes des citoyens de la ville, est riche d’une diversité politique sans précédent. Seul le projet pour Trappes compte, peu importe les appareils politiques nationaux !!! REJOIGNEZ NOUS !!!

    Bonne nuit.

     

     

  • juillet 2013, bilan de l'erreur malandain

    juillet 2013, bilan de l'erreur malandain

     

    Bonsoir, fin de mois pour Trappes, fin d’une période agitée, riche d’inquiétude et riche d’enseignement et d’espoir pour l’avenir… .

    Après des mois tendus par le débat hallucinant sur la réforme des rythmes scolaires sur la ville, la crise économique qui touche nos concitoyens, le mois de juillet devait être une pause, un repos pour tous et voila que tout craque… Un contrôle de police agité et Trappes redevient dans les médias la ville de toutes les tensions, de tous les échecs et la référence française du « non-droit ».

    Des années d’efforts de tous les trappistes pour redorer le blason bien terni par les errances coupables des municipalités précédentes et, en quelques nuits tout est balayé … .

    Bref, à l’heure où tous les partis peaufinent leur stratégie pour la campagne des municipales 2014 Pourquoi ces heurs ?

    La « crise de Trappes » est un événement local.

    Trappes vit depuis plus de 10 ans avec à sa tête un homme compétent au premier abord qui  a su discrètement s’assurer ses réélections en travaillant avec rigueur et persévérance sur son électorat.

    En arrivant à Trappes, Guy Malandain a réussi l’exploit de diviser et asservir le parti politique historique de la ville. Le PCF, gestionnaire de TRAPPES pendant près de 50 ans avec les échecs que l’on peut tous observer et les réussites (…), a vendu son âme à un homme politicien rusé et bidouilleur.

    Perdus dans une équipe PS baladée par le duo Malandain-Hamon, les élus du PCF ont pu constater la perfidie du premier élu de la ville… Espérons, pour la ville que le PCF retrouvera son rôle dans la campagne à venir… C’est une opposition idéologique  légitime qui manque au débat dans la ville. Un adversaire politique respectable et légitime.

    La politique électoraliste de Guy Malandain est le terreau des déviances identitaires qui s’expriment par la violence que nous avons pu constater et qui engendrent  des défiances entre les populations d’origines diverses.

     

     La communauté musulmane de Trappes est une part très importante de l’électorat traditionnellement située à gauche de l’échiquier politique. D’origine ethnique variée, elle se caractérise aussi par la diversité des pratiques, des croyants non pratiquants aux pratiquants les plus traditionalistes et intégristes.

    Le mandat de Guy Malandain a été celui de la faiblesse face aux exigences des plus activistes, pour taire toutes les manifestations et les revendications. Le mandat de Guy Malandain  a été celui qui a laissé les plus virulents des extrémistes narguer la loi.

     

    La reconnaissance nécessaire de la diversité des modes de vie qui s’observe à Trappes n’aurait pas due se faire sans un postulat de base ; le respect pur et dur de la loi, depuis le code de la route, le respect dû aux personnes par les forces de l’ordre en passant par l’interdiction du port du niqab (puisque c’est le problème originel).  Le vivre ensemble ne peut exister que si les règles de base sont connus et accepter.  Par peur de l’affrontement mais aussi et surtout de la perte d’élections, Guy Malandain a cédé. Il a vendu l’âme de la république et l’âme de Trappes à sa propre élection.

    La crise de la semaine dernière n’aurait pas du exister. Si la loi sur le niquab, depuis son vote au parlement avait été expliquée et appliquée avec fermeté mais compréhension et dialogue, la porte laissée à ces pratiques illégales aurait été moins grande.

    Si une police de proximité, respectueuse et ouverte sur les populations qui entourent le commissariat, avait été accompagnée de façon plus efficace et pacifique par les politiques  municipales, les problèmes de discrimination, de contrôle au faciès, d’agressivité  n’auraient pas pu être invoqué par ceux qui n’ont de cesse que de tester et de mettre à mal l’esprit républicain qui est indispensable dans notre ville, plus qu’ailleurs. 

    Dans une ville pacifiée par l’application respectueuse et implacable de la loi, dans une population considérée par tous au-delà de leur poids électoral, les extrémismes se taisent…

    Monsieur Malandain, vous avez échoué. Repeindre et fermer les squares et les barres d’immeuble ne font pas une politique de la ville… Un homme politique, ancien député avec votre  de votre expérience n’aurait jamais du faire cette erreur insultante pour vos électeurs que vous avez bernés !

     

     

    Pour ma part, parce que le modèle républicain est le fondement de tout et le socle indispensable de toutes les politiques locale et nationale, il faut maintenant que la loi s’applique à tous, de toutes les couleurs et de toutes les origines. 

    Que chacun reconnaissent ses erreurs,

    Que les voyous qui cassent assument les condamnations,

    Que ceux qui les manipulent soient montrer du doigts et rejetés par le reste de la population qui partagent le même texte sacré,

    Que les forces de l’ordre qui ont tendance à contrôler des personnes trop souvent d’origine extra métropolitaine acceptent les revendications de ceux à qui on demande de respecter les mêmes lois et que l’on contrôle plus vertement. On peut passer des heures à nier les contrôles au faciès, à se plaindre de l’accueil violent parfois offerts aux forces de l’ordre. On peut le faire, mais à quoi bon… Tout le monde sait que l’attitude des forces de l’ordre est différente en fonction de la personne interrogée. On peut nier … pour quels résultats ?

    Acceptons ces observations et corrigeons !!!

    Que ceux qui ne respectent pas la loi invoque la violence de la police pour justifier des dégradations faites aux biens communs comprennent que ce discours choque, agresse ceux qui croient encore que le « vivre ensemble » est une utopie réaliste ! On ne peut pas exiger le respect et bruler des poubelles… On ne peut pas contrôler brutalement et exiger le respect.

    Parce que je ne suis pas originaire de Trappes, j’observe avec un œil moins impliqué et donc, je le crois un peu plus neutre.

     Je crois qu’il est maintenant temps de casser cette habitude de stigmatiser et de séparer. C’est possible !

    Tous les responsables associatifs de Trappes œuvrent pour l’acceptation des différences culturelles, physiques et  morales, pour que les valeurs de solidarité et de partage progressent et que le modèle français progresse dans le respect de tous.

    « Mon » club,  La section Taekwondo du Bushido Club de TRAPPES, meilleur club des Yvelines est devenu un exemple dans tout le département, salué même au niveau de la fédération française.

    Nous avons su inculquer le respect à tous les pratiquants, le respect des « règles », nos lois, le respect des ainés et de la hiérarchie, et surtout le respect des personnes de sexe opposé.

    Nous avons ouvert notre club à des pratiquants d’autres clubs. Grâce au BCT, de nombreux enfants de Trappes partagent des moments importants lors des compétitions avec lescombattants de Vélizy ; autre sociologie, autres origines et pourtant tant d’échanges et de fraternité.

    A Vélizy, on a découvert la richesse humaine et la sympathie de cette « population d’origine » qui vit à Trappes. 

    A Trappes, on a appris la richesse humaine et la sympathie des « petits bourges » de vélizy.

     A Trappes et à Vélizy, on a découvert qu’on était presque pareil.

    Pas les mêmes prénoms, pas la même couleur mais le même monde, le même destin et le même cœur…  .

    Simple au niveau d’un club mais tellement enrichissant… On a tous à gagner du respect.

     

     Sur Trappes, il faut relier, les cultures, les croyances, les Hommes.

    Coupez en deux par la N10, Trappes l’est aussi par un fossé encore plus grand qu’il est urgent de combler. Que ceux qui le creusent soient sanctionner, que ceux qui œuvre à son comblement soit soutenus et encouragés. Que les forces de l’ordre contrôlent et sanctionnent ceux qui ne respectent pas la loi et qu’ils s’appliquent à être respectueux de tous, sans discrimination coupable. Que les élus comprennent que leurs mandats sont bien moins importants que la vie de ceux qu’ils dirigent. Malandain nous a conduits par son goût immodéré du pouvoir local dans un fossé. Il a gâché 10 ans pour Trappes !

    Changeons nos dirigeants. Changeons notre équipe d’élus, Donnons à Trappes un autres destin. 50 années d’échec de la gauche et de l’extrême gauche, n’est-ce pas suffisant pour prendre un autre chemin, ensemble ?

    Le Modem, seul parti centriste, neutre et indépendant des grands partis gérés comme des entreprises financées par les voix obtenues lors de différents élections, prendra  sa part aux prochaines élections municipales.  C’est une obligation morale et politique. Fondement de l’idéologie centriste, l’humanisme, l’universalité et le progrès partagés par tous sans opposer les castes, les groupes sociaux ou ethniques  sont des valeurs nécessaires à Trappes. Je porterai ces valeurs lors des discussions qui seront menées  pour la constitution d’une liste d’opposition réaliste et progressiste sur notre ville.

     Ne laissons plus la place aux extrémistes de tous les bords, construisons ensemble notre avenir commun

     

  • Un peu de temps libre ... premier bilan pour TRAPPES

    2013, début de campagne électorale, année de l’espoir pour notre ville. Trappes possède cette chance incroyable d’être le creuset de  toutes les  Frances, riches d’une histoire parfois dure et conflictuelle, de laquelle  sortira à coup sûr le modèle français des décennies à venir.

    Nombre d’entre nous, la majorité trop souvent invisible, oublient les différences, ethniques, culturelles, religieuses pour ne voir en notre voisin qu’un voisin, un ami, un proche.

    De Trappes, nous apprenons tous le respect de l’autre et  des valeurs de notre république, la force de notre démocratie et  de l’engagement de tous pour créer un avenir commun derrière un seul et unique drapeau.

    Que ceux qui ne connaissent pas Trappes excusent ce sentiment de fierté qui est le nôtre!Nous, à TRAPPES, Nous sommes riches d’une culture et d’horizons planétaires, ouverture d’esprit exceptionnelle, que ne possèdent pas ceux qui ont plus, ceux qui ont tout sauf … ce qui ne s’achète pas … l’humanité, notre humanité. Nous,  On l’a !!! Rare héritage positif et grandiose d’une histoire tellement bâclée par les gouvernances de Trappes depuis plus d’un demi-siècle. Pour cela, merci ! pour le reste … bof !

     

    2013 ? année de campagne et  de l’espoir d’un changement qui se fait attendre depuis  si longtemps dans une ville à la gouvernance sclérosée, tenue dans les mains d’un roitelet enfermé dans son château de briques rouges se délitent au rythme des soupirs qui animent le sommeil de la ville …

     Trappes, la belle aux bois dormant … Une ville merveilleuse aux mains de quelques élites communales dont la politique n’a qu’un objectif ; la stigmatisation des salauds de riches, des nantis, du grand « capital ». l’ennemi commun à l’origine de tout. Quoi de mieux pour cacher l’inefficacité d’une politique locale menée depuis si longtemps… tellement longtemps  que presque personnes à Trappes n’a connu autres choses que les échecs perpétuels des majorités socialo-comunisto-malandiennes d’après guerre …

    2013, année de la campagne pour les élections de l’an prochain.  Il est tant de faire le bilan de deux longs, très longs mandats de Guy Malandain et de son équipe.

    L’ANRU, et ses budgets miraculeux, l’implication extraordinaire des bénévoles des associations  aux services des trappistes dans les domaines culturels, sociaux, scolaires et sportifs, et … rien.

    Quel bilan pour notre municipalité ?

    Des maisons des familles, de la petite enfance, des jeux, des parents,  une cyberbase, des clôtures entre les résidences entre les hommes, des fleurs aux rond points, des gymnases et des écoles dans un état déplorable, un centre ville heureusement rénové grâce au travaux de voirie de la CASQY , une piste cyclable avenue martin luther king, un politique sociale inepte qui chasse ceux qui ont des revenus modérés vers les villes voisines. Vivre à Trappes coute plus cher que vivre à Versailles pour les classes moyennes … y’a comme un problème, non ?

    La N10, enfouie depuis quand déjà ?  Le projet que le maire a proposé, fruit qu’une concertation imaginaire entre Guy Malandain et … Guy Malandain devait connaitre un sérieux coup d’accélérateur avec l’arrivée miraculeuse de Hollande à l’Elysée et de Hamon au parlement…  . Moi, tous les jours, je passe sur une Nationale qui passe toujours entre la maison de la petite enfance et l’école Jaurès. Pas de traces d’un quelconque enfouissement… Mais que font Hollande, Hamon, malandain , ????

     

    L’enfance est l’objectif prioritaire de la majorité. Super … . Quel bilan ?

     

    Des places en crèches ? un vrai accompagnement scolaires  de qualité ? un soutien réel aux associations qui accompagnent les jeunes de la ville, leurs transmettent des valeurs essentielles au « vivre ensemble » ? une réforme concertée des rythmes scolaires ??? Belle illustration de l’action d’un homme seul cloîtré dans un monde qui n’est plus le nôtre, plein des certitudes  que lui assurent ses courtisans.  Je reviendrais  sur le bilan de cette énormité politique tellement incroyable et illustrant parfaitement les méthodes de  nos élites trappistes …

    En toute objectivité, le bilan des 2 derniers mandats est catastrophique. Lors des dernières élections, l’équipe sortante mettait en avant la rénovation urbaine, pour justifier d’un bilan positif et de la nécessité de poursuivre avec eux. Rien de ce qui à permis d’améliorer  la vie à trappes n’est dû au travail de notre majorité municipale. Tout était programmé dans le dossier de l’ANRU monté par M. MONQUAUT. Guy Malandain a bénéficié de finances extraordinaires pendant ses deux mandats … mais, l’ANRU est maintenant finie … la manne miraculeuse est tarie …  

    Comment imaginer qu’une équipe qui a surfé sur les subsides de l’état pour faire croire à son action pourrait en toute sincérité proposer un projet dynamique, et novateur pour notre ville ? Ne nous y trompons pas. Il est temps de tourner la page. Trappes mérite mieux, bien mieux que cette suite de mauvaises surprises qui a fait passer notre ville de moteur de la ville nouvelle en une ville à la remorque des autres dynamiques, intégratrices et sociales.

    Vivement 2014 !!!

    En 2014 ? des élections, un espoir de réveil, enfin, une autre ambition pour la ville, ses habitants, ceux qui la côtoie, la vive et l’aime.

    Bonne nuit.

  • législative 2012 second tour

     

    La population de la 11 ème circonscription s'est prononcée de manière claire et évidente sur les choix qui sont les siens pour la mandature à venir à l'assemblée.

     

    Benoît Hamon est en position très favorable pour être notre nouveau député à la place de Jean michel Fourgous.

     

    Pour ma part, j'ai la certitude que le scrutin des législatives placés à quelques semaines des présidentielles souffre de plusieurs "anomalies" démocratiques:

     

    ·Le vote des législatives, comme celui des présidentielles est un vote de rejet de Sarkosy dans un premier temps puis de ses disciples dans un second temps  Fourgous paye sans hésitation d'être un sarkosiste. Pa même pris le temps de savoir si son bilan de député est bon ou non, il est sarkosiste et c'est suffisant pour subir la curée post présidentielle.

     

    ·Le premier gouvernement Ayrault, électoraliste, comme tous ceux qui ont été mis en place à la suite des présidentielles a multiplié les annonces de décrets (pas besoin de passer par l'assemblée) pour modifier sans débat et concertation nombres de réforme par toujours aussi mauvaise que ça (le premier défaut étant d'être des réformes "sarkosiennes"). Rythme scolaire, retraite à 60 ans (réforme annoncée par étape, tous les jours une modification pour plaire au plus grand nombre), justice (jurés populaires), l'Afghanistan, ... . Après les élections nous aurons à coup sûr un vrai retour de bâton, la dette n'a pas été effacée par décret !!!

     

    ·Benoît Hamon gauchiste parmi les socialistes, jouet-star intronisé par G. Malandain pour plaire au plus grand nombre est arrivé sur notre circonscription avec la notoriété  d'un homme public habitué des plateaux télé. Le charme de la télé, le même qui a fait de Loana, de steevy et de bien d'autres des étoiles dans le ciel médiatique français est bien le seul atout de cet homme.

     

    Nombre de socialistes de Trappes voit en lui le messie qui saura refaire revivre le rêve de gauche quand le PC ne fait plus rêver et Malandain au crépuscule d'une longue vie politique n'attire plus que la sympathie de son âge. Le vote Hamon est une illusion pour Trappes et notre circonscription, un passerelle pour une carrière politique qui le poussera loin des préoccupations de ses électeurs.

     

               

     

    Dans quelques jours; il faudra retourner voter. trois choix nous sont proposés: La continuité avec un élu, maire d'une des villes de notre circonscription. Un élu ultra libéral, numérique et légèrement mégalo, un vote blanc ou d'abstention, qui ne fera que valider l'installation sur Trappes (y vivra t-il enfin comme il l'a annoncé il y a plusieurs années?) de Benoît HAMON.

     

    Veut-on que Trappes devienne le fief de ce petit seigneur du PS?

     

    Pour ma part, entre deux maux, je choisi le moins dangereux pour la France et pour Trappes et je choisirai le vote pour Fourgous. Comme l'a dit l'éternel incompris BAYROU, ce n'est pas un choix d'adhésion mais un choix de responsabilité. A mon sens un mandat Hamon est aussi risqué  (à la mesure du rôle d'un député) qu'un mandat Sarkosy. Dans les deux cas les adversaires méritent notre suffrage pour éviter le pire ... .

     

    Le 17, je voterai Fourgous avec la conviction qu'il faudra pour les années à venir proposer une autre alternative à ces deux formations qui parasitent la politique locale. On doit pouvoir exister sans être ni d'une UMP sarko-Copé fourgoussienne et d'un socialisme rétrograde et réactionnaire dont l'emblème est Benoît HAMON. Vaste chantier auquel nous serons nombreux à nous atteler, loin des appareils politiques qui brident les forces locales (j'en profite pour saluer sincèrement le PC qui a porté fièrement la candidature  Miserey, un candidat local, avec un respect des autres candidats que n'a pas eu l'équipe PS de BH). On a sur Trappes, comme sur les villes voisines, toutes les forces nécessaires pour construire un autre avenir pour les habitants (jeunes ou moins jeunes, de toutes les Frances). Le travail ne fait que commencer... .

     

     

     

    Bon vote

     

     

     

  • Nouveau gouvernement ... envie d'y croire!

     

                  Voila c'est fait, en quelques jour, la page Sarkosy s'est définitivement tournée.

     

                  D'aucuns diront enfin, pas trop tôt.

     

                  Pour ma part, depuis 2007, j'ai attendu vainement une occasion de croire que mon combat contre Sarko n'avait pas de sens. En vain, j'ai attendu le signe d'une vision claire, apaisée et respectueuse de la part d'une majorité de droite trop contente de se voir au pouvoir pour prendre le temps de regarder avec bienveillance les souffrances de nombre de nos concitoyens.

     

    Sans dogmatisme, juste envie de croire que j'aurai pu me tromper en étant très critique à l'égard de notre chef d'état, mais non, point de salut durant 5 ans (ou si peu). L'échec de Sarko est aussi (et il réussi bien à s'en disculper) celui de Fillon comme celui des ténors de la majorité actuelle (encore un mois!). Les copé, pécresse, et autre guaino ou chatel ont conduit les français vers un vote de rejet là où une présidentielle doit être le vote de l'adhésion à un homme et un espoir.

     

            Tous coupables d'avoir gâché une mandature dans un moment de l'histoire où seuls les grands Hommes assurent la cohésion d'un peuple devant les épreuves. La majorité a échouée. Adieu!

     

    17mai 2012, une nouvelle équipe gouvernementale s'annonce derrière un duo inédit Hollande-Ayrault.

     

                      N'ayant jamais eu la chance de croire et de rêver socialiste (c'est tellement plus efficace pour obtenir un mandat !!!), j'ai suivi avec une crainte assez grande l'annonce de notre nouveau gouvernement. Peur de revoir les fossoyeurs de la France, qui sous le couvert d'un modernisme que certains croient ancré à Gauche, ont porté une politique rétrograde, archaïque et destructrice pour nos valeurs, notre société , notre vivre ensemble. La gauches des années Mitterrand et Jospin est, j'en suis persuadé, une des causes majeures de l'échec relatif de notre modèle  (les suivants ont cultivé, trop content de justifier ainsi leurs échecs et leur manque de créativité, le bilan trop lourd de leurs prédécesseurs). Bref, quel soulagement de voir les "éléphants" au cimetière et de lire des noms nouveaux et prometteurs.

     

    Pas de gauche mais, j'ai envie d'y croire!!!

     

                 Valls, Moscovici, mon ministre peillon, des femmes à des postes régaliens, des origines diverses qu'un jour on oubliera même de signaler, un vent de fraîcheur gâché par un Fabius d'un autre siècle et d'un Hamon pourtant récent à l'idéologie d'un grand père excité par la gloire de la grande URSS dans les temps anciens. 34 ministres et 2 erreurs de casting...

     

    Mention très satisfaisante à notre nouveau binôme dirigeant. Il ne reste qu'à voir la suite et jugé sans à priori. bon, en vrai comme tout le monde, j'ai des à priori sur certains.

     

    Benoît Hamon, s'occupera de l'économie solidaire. Bien, pourquoi pas.

     

              Après tout, il connait les nécessités de la solidarité puisqu'il est depuis plusieurs années le représentant parachuté des difficultés sociales des Trappistes. Une homme venu de nulle part, arrivé au grès des choix des têtes pensantes du PS parisien à TRAPPES, pour nous représenter.

     

    A chaque élection, le PS impose à tous les résident de la 11ème circo, un homme ou une femme qui descend du train pour venir à la rencontre des autochtones trappistes comme certains descendent de l'avion pour passer quelques heures au milieu des lions, des gazelles et des girafes lors d'un safari tellement exotique ... Je rejette totalement la candidature de Benoît Hamon sur notre circonscription. Sa venue qui n'obéi qu'à une volonté de prendre la circo à Fourgous montre une arrogance et un mépris qu'il ne dissimule qu'à peine des habitants dd Trappes et des communes environnantes.

     

    Le PS trappistes est un groupe politique puissant et divers qui possède à coup sûr des hommes et/ou des femmes de valeurs et de compétences qui valent au moins autant que le parachuté. Une fois encore, seule une stratégie qui oublie les peuples pour satisfaire le désir hégémonique des responsables nationaux à compter lors du choix du représentant de la gauche de trappes et d'ailleurs. C'est je trouve, assez insultant et méprisant pour les militants du PS local (bof, je n'es suis pas!!!) et des habitants de la circo (là, c’a me gène bien plus!).

     

     

     

    Pour les législatives, sous la bannière du "Centre pour la France", je soutiens sans hésitation la candidate centriste. Elle est des nôtres, venue de nos communes, elle connait la vrai réalité de notre quotidien (là ou notre amis Hamon la connait par le truchement de ses conseillers).

     

    Bon, oublions Hamon, retenu dans son obscur ministère pour retenir une chose, l'espoir donné par cette équipe gouvernementale qui semble bien moderne et à même de réformer le pays (on oubliera bien sûr les nombreuses promesses fumeuses de Hollande pendant la campagne qui ne pourrons (y'a pas de sou!!!) être mise en place).

     

    Bon vent, même si je ne crois pas le projet de Hollande, j'ai quand même envie d'y croire son équipe inspire confiance et espoir. L'épreuve du temps politiques (tellement rapide) nous dira la vérité des années à venir.

     

    Bon vent au gouvernement Ayrault, le temps est à la tempête et les vieux matelots restés au port, des jeunes motivés et aguerris ont pris la barre. Evitez les rochers!

     

     

     

    Bonne nuit.

     

    la prochaine fois, parlons de Trappes !!!

     

     

  • Deux ans ... Trappes

    Deux ans après, des nouveaux codes de connexion et un regard toujours porté sur Trappes.

                      Voila deux depuis ma dernière note, deux sans à penser et ne pas prendre le temps de partager une envie d'autre chose pour une ville qui agace, qui excite, qui émeut, qui nous surprend; qui nous fait vivre quoi.

                        En deux ans, quelques changements, des rides, quelques kilos et toujours un cœur trappiste, près à porter haut les couleurs de ma ville, celle qui m'a adoptée, lors des compétitions de "mon" club de Taekwondo ou ailleurs.

                        Je découvre, moi qui ai rencontré trappes en 2000, cette fierté d'être Trappiste. Comme souvent les convertis sont les plus intégristes! Pour ma part, ma conversion ne devrai causer de tort à personne, elle n'est que le reflet de ce que Trappes m'a apporté dans la construction de mon foyer, dans la vie de mes enfants comme dans ma vie personnelle.

    Le BCT, le Taekwondo:

                         La vie associative à ça de magique, elle nous force à faire des rencontres  surprenantes et merveilleuses, avec des personnes d'horizons tellement différents, regroupées dans une famille choisie loin des considérations qui ségrégent nos sociétés. Dans une assos, qui est noir? y'a des maghrébins? des blancs de métropole? Non, enfin, notre pensée est libérée de ces constantes qui polluent autant notre quotidien que nos élites.

                        Sans le BCT, sans le taekwondo, pas de Jaouad, pas d'Issam, pas de marie, de michel, d'Amine, de félicia, de toufik, pas de mathilde, pas de prudence, pas de guillaume ou d'aminata. Alors voila bien une vraie raison de "perdre mon temps" à gérer un club. Le temps n'est rien, seul les Hommes comptent. Leurs valeurs, la force de leurs expériences partagées est un bien plus précieux que beaucoup d'autres.

                        Voila pourquoi malgré deux ans sans paroles en ligne, j'ai gardé foi en Trappes, voila pourquoi, mon regard et mes actions sont toujours tournés vers notre ville.

                        En attendant, en deux ans, si la vie politique trappiste est toujours aussi morne (le parachutage de Benoit Hamon, chasseur de Fourgous, ne devrait pas changer la platitude des débats politiques locaux à des années lumières des enjeux de notre cité) il n'en reste pas moins que l'avenir de notre ville est à construire. La manne financière qui a miraculeusement accompagnée l'ère malandinienne se tarie et Trappes semble toujours d'un autre temps au regard des communes voisines.

                   Louons à Guy Malandain d'avoir su recouvrir les années d'échecs communistes (les décennies plutôt) d'un enduit épais et de grilles qui séparent les âmes quand la politique locale devrait les unir.

                  Louons à Guy Malandain d'avoir redonner un souffle à Macé, aux merisiers et tant d'autres quartiers quand le centre Jaurès trop près de la mairie se meure. Ancien président du comité de quartier Jaurès Gare, je ne peux que me sentir blessé du spectacle offert mois après mois ce quartier historique de Trappes, creuset de notre identité commune, plus petit dénominateur commun entre tous les habitants de notre ville, d'où qu'ils viennent. Notre histoire c'est notre rencontre à tous. Jaurès est l'histoire de Trappes. Notre maire et ses équipiers ont sûrement une mémoire courte et un respect relatif de celle ci.

                  En 2014, il faudra choisir une équipe capable de réveiller la belle endormie, de mobiliser les forces vives et les cœurs vaillants.il faudra la lucidité et l'envie de votre enfin une ville se métamorphoser, ... On a le temps d'en reparler!!! Allez, pour paraphraser un de nos illustres contemporains : « Le changement, c’est maintenant ! (ou en 2014) ».

     

     

  • service minimum d'accueil

    Communiqué de presse

     TRAPPES-LES DEMOCRATES

    Grève du jeudi 29 janvier 2009

     

    Le 29 janvier, un mouvement de protestation important contre la politique sociale et économique de Nicolas Sarkozy et de l’UMP s’annonce. Comme de nombreux autres services publics menacés par des réformes illisibles, l’Education Nationale sera en première ligne. Face au désarroi des parents devant les écoles fermées, l’équipe municipale  menée par M. MALANDAIN s’entête à ne pas respecter la loi.

     

    Légitimement, un grand nombre de Trappistes, salariés du public ou du privé entend manifester leurs inquiétudes face à une situation économique alarmante et un gouvernement autiste aux plus petits et attentif au désir des grandes entreprises. A coup de milliards, notre omni-président tente de relancer le monde des finances, de l’industrie automobile ou de l’aéronautique sans autre contrepartie qu’une supplique qui n’engage que celui qui l’émet :  plus (-) de délocalisation, plus (+) de crédit, plus (-) de bonus. Notre gouvernement n’a vraiment pas pris la mesure des enjeux qui se présentent à nous et sa naïveté risque bien de nous jouer des tours …

     

    Dans cette période d’inquiétude, la grève est un procédé indispensable pour appeler nos dirigeants à plus d’attention pour les salariés et les sans emplois.

     

    Dans ce contexte social fragile où il est difficile de conserver son emploi, le maire, en contradiction totale avec les exigences de la loi s’entête à refuser la mise en place d’un service minimum d’accueil pour les enfants de la ville. Se cachant à la fois derrière une impossibilité matérielle et humaine d’accueillir les enfants par le personnel municipal et un choix dogmatique qui résume l’action de grève à la gêne des usagés, il continue à s’opposer à une loi votée par le parlement. Ce choix, qu’il justifie par des problèmes qu’il aurait dû résoudre depuis longtemps (loi adoptée le 20 août 2008), montre bien le peu d’intérêt qu’il porte au quotidien des Trappistes. Est-il normal que nous soyons obliger de prendre un RTT, d’annuler des entretiens d’embauche ou des formations pour compenser un manquement de la municipalité ?

    Dans tous les cas, son refus du « service minimum d’accueil » ne peut le soustraire à son obligation de respecter la loi.  Cette liberté prise par notre maire, est encore bien plus inadmissible lorsqu’on se rappelle les contraintes  excessives imposées aux usagés des services municipaux (garderie, cantines, centres aérés,…) décidées sans concertation au mois de Septembre et qui compliquent sans intérêt le travail du personnel municipal de la Régie centrale. (Communiqué précédent)

     

    Trappes-Les Démocrates, section locale du Mouvement Démocrate demande une application sans réserve de la loi, celle qui nous oblige et nous protège.

     

    Monsieur MALANDAIN, premier édile de la ville ne peut plus se moquer aussi ouvertement de la loi ! Quel exemple pour la jeunesse qui grandit à Trappes ! Comment leur imposer des règlements et des lois alors que le premier d’entre nous s’en dispense ?

     

                Que le débat sur le « service minimum » reste ouvert et que des améliorations y soit portées est tout à fait nécessaire. Mais, l’exemplarité de la fonction de maire ne peut souffrir de cet incivisme flagrant.

     

    Que chacun respect la loi !!!!

    Contact :                     Benoît CORDIN                                                                      Theodore TATHYS

    benoitcordin@free.fr ;                                                    tathystheo@yahoo.fr

                                         11emecirco@mouvementdemocrate78.org

  • Voeux 2009

    Bonsoir,

    comme tous ceux qui s'expriment sur la toile, je me lance ...  BONNE ANNEE 2009 !!!

    Voila une une nouvelle année placée sous le signe de la rigueur économique pour la classe moyenne, les aides et les facilitations financières pour les plus riches et la difficulté de joindre les deux bouts pour les moins nantis. bref rien de bien réjouissant pour nous ...

    2009 une année morose?

    NON !  Nous avons cette année encore la chance de pouvoir changer les choses. Les élections européennes à venir sont une chance pour nous redonner un virage humaniste social et résolument moderne à la politique de la vieille europe. Ne nous y trompons pas, l'avenir de notre pays n'est plus, en déplaise à certains, l'enjeu exclusif de la politique national. Dans le nouveau monde qui se dessine, l'émergence de puissances économiques et démographiques nouvelles rend l'échelon national trop faible pour affronter la concurrence à venir.

    Alors, les trappistes, qui ont raté les échéances municipales de 2008 pour relancer notre ville ont maintenant le droit de faire changer le continent et d'en faire une superpuissance à l'égal des USA ou de la chine. C'est un moment d'importance que nous ne pouvons pas rater !!!

    Le MoDem proposera une liste indépendante des grands partis réactionnaires assis sur une conception archaïque des équilibres politiques. Nous vous proposerons une liste moderne, volontaire et engagée dans un idéal européen qui place le citoyen au centre de sa réflexion.

    En attendant le début officiel de la campagne des européennes, je vous adresse à tous, au nom des militants de Trappes et des autres villes de la circonscription  mes meilleurs voeux démocrates.

    Au fait, elles ne sont pas belles, les affiches de voeux de notre maire??? Les couleurs du MoDem vont vraiment bien à notre ville ... Merci monsieur Malandain pour ce orange que donne des couleurs chaudes à un climat sibérien. Quand je vous dit que trappes mérite le MoDem ...

    Bonne soirée.

  • article paru dans les Nouvelles

    voir l'extrait des Nouvelles dans l'album photo.

    Bonne nuit.

  • communiqué de presse "régie centrale"


    Communiqué de presse
    TRAPPES-LES DEMOCRATES


    Après une campagne électorale au cours de laquelle l’équipe qui a gagné le droit et la responsabilité de gérer au mieux notre ville, nous a vanté les valeurs humanistes et sociales de son programme et un respect des Trappistes, la réalité politique actuelle est tout autre.

    La ville de Trappes met à la disposition des enfants de la ville de nombreux services de garde, d’accompagnements scolaires et de cantines.
    TRAPPES-LES DEMOCRATES, né de la liste « TRAPPES DE TOUTES NOS FORCES » portée par Théodore TATHYS, se félicite de la mise en œuvre par l’équipe de M. MALANDAIN d’un accueil du matin pour les enfants les plus jeunes (mode de garde qui était l’une de nos propositions lors de la campagne électorale, que la liste de M. Guy MALANDAIN ne proposait pas et donc qu’il vient de reprendre à son compte).

    Par contre nous demandons une refonte complète des grilles tarifaires appliquées sur la ville. Les tarifs sont exorbitants pour nombres de Trappistes (jusqu’à 5 euros le repas pour un enfant en primaire). Par exemple, un couple de fonctionnaires après 5 années d’activité professionnelle avec 2 enfants se retrouve déjà à un quotient compris entre 7 et 10. C’est un étalonnement que l’on ne peut plus accepter dans une ville qui doit accompagner le progrès social et pas le sanctionner.

    Depuis le début du mois de septembre, les conditions de fonctionnement de la régie centrale sont modifiées. Née d’un choix politique des nouveaux élus, la municipalité a accentué encore plus les pressions exercées sur les familles de Trappes.

    Ainsi, madame MARY, conseillère générale et première adjointe en charge des affaires scolaires et de la petite enfance continue une politique de prépaiement que nous estimons injuste pour la plus grande majorité de la population trappiste. Arguant de gros problèmes de paiement il y quelques années, l’ancienne équipe municipale avait décidé de demander à tous les trappistes de payer à l’avance l’utilisation des services municipaux.
    Nous croyons, au contraire de nos élus passés et actuels, que la ville devrait mettre en œuvre toutes les actions nécessaires (accompagnement, dialogues, aides sociales, sanctions) au recouvrement des factures dues par ceux qui ne payent pas et respecter les autres qui sont nous en sommes certains, capables d’honorer à temps les factures présentées. La confiance est une vertu quel que soit la responsabilité que l’on exerce !

    Par ailleurs, alors que nous sommes à l’heure de la communication et de l’internet, la municipalité a supprimé la communication par téléphone avec la régie centrale. Pour toute annulation ou inscription à un des services proposés par la mairie, il faut se déplacer sur place aux horaires d’ouverture de la mairie. Les familles qui travaillent ou celles qui se démènent pour en trouver se retrouvent donc dans l’incapacité totale d’entrer en contact avec la régie. C’est totalement inadmissible. Nos élus se satisfont à l’évidence d’une population trappiste sans emploi malléable et disponible tout au long de la journée…alors qu’elle devrait mettre tout en œuvre pour faciliter la vie des trappistes qui travaillent ou qui retrouvent du travail. C’était d’ailleurs l’objectif de la garderie du matin que nous défendions lors de la campagne des municipales. Les élus, choisis par les trappistes doivent être à leur service pour améliorer leur quotidien. Cette responsabilité des équipes municipales a surement échappé à l’élue en charge de la petite enfance et du scolaire … .

    Autres modifications, tout service utilisé avant que le paiement ai été enregistré en régie est maintenant facturé le double du prix normal. Le repas d’un enfant de primaire pourra donc être facturé 10 euros par jour de retard … . Doit-on rappeler à nos élus la réalité sociale de la ville et la l’inutilité de sanctions totalement disproportionnées. Un minimum de pédagogie et de respect des trappistes devient indispensable.

    Madame MARY, responsable de ces modifications a également mis en place deux autres mesures : aucune annulation moins de 48 heures à l’avance ou alors il faudra présenter un certificat médical… . Tous ceux qui ont des enfants savent que parfois, un enfant se lève un peu patraque, dérangé et qu’il faut parfois le garder à la maison ou le récupérer plus tôt dans la journée (avant le repas ou avant la garderie du soir). Nos responsables semblent ignorer cette réalité pourtant basique et nous obligent en plus à consulter un médecin.
    Ignorent t-ils que la sécurité sociale déjà largement déficitaire n’a pas pour vocation d’être au service des responsables municipaux qui souhaitent assouvir sur les dos des Trappistes leurs pulsions autocratiques. Les Trappistes devront -ils assumer seuls, la franchise médicale d’1 euro retenue sur chaque consultation chez son médecin ?


    • La mairie a t-elle prévue de les déduire des factures ?

    L’ensemble des mesures mises en place à cette rentrée scolaire sont injustes. Nous sommes tous considérer par avance comme des fraudeurs potentiels (prépaiement) et des menteurs (certificat médical) qui abusent sans retenue des services offerts à prix d’or par la ville de Trappes (48h de délai).
    Nous rappelons également à madame MARY que la mise en place des dispositions qu’elle a décidées aurait pu se faire en concertation avec les usagers des services municipaux. A aucun moment c’a n’a été le cas. Il est urgent que nous obtenions le respect qui nous ai du. Les trappistes ne sont pas des moutons à qui on peut imposer des règlements abusifs et infantilisants. D’autant que pour cette rentrée, tous les parents n’ont pas été avertis des modifications (nombres de familles, n’ont pas reçu des leur boites aux lettres le livret édité par la mairie).


    TRAPPES-Les DEMOCRATES demande un retrait immédiat des dispositions décidées par madame MARY et l’instauration d’un règlement respectueux de l’honnêteté des trappistes. C’est un minimum.

    TRAPPES-Les DEMOCRATES regroupe des militants et des sympathisants impliqués dans la vie associative locale. Ils sont tous Trappistes et partagent le même quotidien que vous.

    TRAPPES-Les DEMOCRATES entend dénoncer les travers d’une politique locale dépassée et archaïque qui nous infantilise tous et qui complique le travail pourtant conséquent des employés municipaux.

  • Europe - premier tractage

     

    Quelques militants de la 11ème circonscription des Yvelines ont affronté samedi le froid pour porter la bonne parole, celle de l’Europe et des ambitions qui sont les nôtres pour notre continent dans un monde trop souvent hostile qui laisse le citoyen sur le côté de la route alors que les plus nantis continuent à compter leurs millions.tractage st cyr 13-12-08.jpg

     

    Les Européennes sont l’occasion de donner à l’Europe le poids démocratique qui est le sien. Nous voulons au MoDem d’une Europe solidaire, attentive à tous, tournée vers l’innovation et qui soutient l’initiative individuelle. Nous croyons avec force au besoin d’Europe face à une crise que nous subissons alors que nous n’en sommes pas les responsables.

     

    Bonne nuit à tous et Joyeuses fêtes.

  • les européennes sondage de l'ifop

     extrait du site "marianne 2"

    Elections européennes: égalité des intentions de vote entre l'UMP et le PS


    L'UMP et le PS de Martine Aubry sont à égalité, 22%, des intentions de vote aux élections européennes de juin prochain, selon la première enquête Ifop-Match sur le sujet diffusée mercredi.
    Ils sont suivis par le MoDem de François Bayrou (12%), les Verts et écologistes soutenus par Daniel Cohn-Bendit et José Bové (11%), dans ce sondage réalisé après l'arrivée de Martine Aubry à la tête du PS.
    Le Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) d'Olivier Besancenot recueille 8% des intentions de vote, le Front national 7%.
    Toutes les autres listes feraient moins de 5% : le PCF 4%, autant que Lutte ouvrière et que le Mouvement pour la France (MPF) de Philippe de Villiers, Chasse Pêche Nature et Traditions 3%, le Nouveau Centre d'Hervé Morin 2% et Debout la République de Nicolas Dupont-Aignan 1%. 9% des Français ne se prononcent pas.
    L'Ifop relève que les scores du PS et de l'UMP sont "modestes", totalisant moins de la moitié des intentions de vote, et attribue ce résultat à "l'éclatement de l'offre électorale et au réflexe +défouloir+ inhérent au scrutin européen".
    Le score de l'UMP est très en deçà de celui obtenu par Nicolas Sarkozy au premier tour de l'élection présidentielle (31,2%), mais est au-delà de celui qu'il avait réalisé lors des dernières élections européennes de 2004 (16,6%).
    Le PS fait jeu égal avec le parti présidentiel, relève l'Ifop qui estime qu'"on peut voir là un léger effet de désignation après la victoire de Martine Aubry face à Ségolène Royal". Son résultat est toutefois loin de celui du premier tour de l'élection présidentielle (25,9%) et de celui du dernier scrutin européen (28,9%).
    L'Ifop souligne aussi que seuls 60% des électeurs de Ségolène Royal de 2007 se détermineraient en faveur de la liste socialiste.
    Les trois listes à gauche du PS (NPA, LO et PCF) totalisent 16% des intentions de vote, le NPA d'Olivier Besancenot tirant clairement son épingle du jeu en doublant quasiment son score par rapport au premier tour de l'élection présidentielle.
    Enfin, "les deux forces politiques favorables à l'Union européenne recueillent des scores non négligeables", estime l'Ifop. Avec 12% d'intentions de vote, le MoDem réalise le même résultat que l'UDF en 2004. Les Verts parviennent à élargir leur audience traditionnelle.
    Sondage réalisé les 27 et 28 novembre par téléphone auprès d'un échantillon de 881 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d'un échantillon de 959 personnes, âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas après stratification par région et catégorie d'agglomération. Notice détaillée disponible auprès de la commission nationale des sondages.

  • le PS dans le coma ... il reste une opposition en france!

    parti-socialiste-rose-logo_thumbnail.jpgBonsoir,

     

    Nous venons de vivre  quelques semaines assez surprenantes dans la vie d’un parti politique. Le PS a exercé le pouvoir durant 14 ans, le PS contrôle les régions, les départements et la vie locale d’un très grand nombre de communes. Le PS, c’est un parti riche d’une histoire à rebondissement, de valeurs et d’engagement. Je dis « le PS c’est … », je devrais dire « le PS c’était … ».

     

    Face au spectacle désolant que nous offre le PS national et qui ressemble à ce que l’on voit de l’extérieur à Trappes, nous sommes obligés d’être perplexes. Comment avoir confiance en un parti qui uni en son sein des orientations politiques aussi diverses que celles portées par Benoît HAMON ou celle de Ségolène ROYAL (dont les orientations sont vraiment à géométrie variable) ?

     Il me semble que le PS n’existe que pour les élections. C’est un parti qui assure à chaque candidat une réussite électorale. L’étiquette « PS » voila ce qui forme le ciment d’un assemblage hétéroclite d’ambitions multiples et souvent exacerbées. Notre maire est bien l’illustration de ce besoin d’étiquetage. Qui croit encore qu’il est socialiste ?

     

    Certains me diront de regarder ce qui se passe dans ma famille politique. Bah oui, le MoDem à un leader et un seul. Une ligne politique que certains se plaisent à croire floue ou inexistante (c’est plus simple ainsi). Un rôle d’opposition pragmatique tout en sachant, lorsque la situation l’exige, appuyer sans réserve des projets portés par Sarkozy. Si  Notre président est la cible du MoDem, c’est que la politique qu’il propose est bien souvent destructurante pour notre société, et qu’elle est le terreau d’un pays  de précarité et d’exclusion.  

     

    A présent, le message du MoDem est porté par un ensemble de militants qui convergent vraiment dans le choix politique à offrir à la France. Le message centriste n’ pas toujours eu cette clarté idéologique qui manque au PS actuel.

    En effet, le PS travers la même crise que celle qui a vu mourir en 2003, l’UDF, vieux parti centriste qui réunissait en son sein des ultra libéraux à la Madelin ou encore des socio démocrates comme Bayrou, lorsqu’elle est devenue « nouvelle UDF » avant de devenir une composante du MoDem.

    Si les crises politiques sont difficiles à vivre, elles sont pourtant bien souvent salutaires et à la base d’une clarification idéologique nécessaire (qui connaît la ligne politique actuelle du PS ?).

     

    En attendant, Sarkozy, peut se régaler de l’inexistence du premier parti d’opposition.

    François Bayrou est le seul opposant capable de s’attaquer sans complexe au président. C’est le seul capable de proposer des orientations alternatives, humanistes et constructives.

    Le MoDem est le seul parti capable de porter un message innovant, basé sur le respect de tous, l’accompagnement des personnes démunies, l’intégration de tous dans un projet commun (quelque soit les origines, les croyances et les classes sociales). Sur Trappes, notre liste pour les municipales représentait fidèlement la diversité de la ville parce que le message que nous portions pouvait tous nous rassembler. Nous avons pêché dans le discours avec les trappistes. L'echec a été humain , pas idéologique. Nous ferons mieux pour les échéances futures.

     

    Alors que le PS entre dans une crise dont l’issue est plus qu’incertaine, le MoDem est le seul parti capable de proposer un discours européen qui place l’Homme au centre de tout.

     

    Rejoignez nous et participez à la construction d’un parti moderne et humaniste qui place le développement de l’Homme et le respect de notre environnement au cœur de ses valeurs.

     

     

  • NOUVELLE EQUIPE SUR LA 11EME

    Réactivation du blog  …

     

    Après un temps prolongé consacré à ma famille, ma rentrée des classes, mon investissement au sein du comité de quartier Jaurès gare, la section Taekwondo du Bushido Club de Trappes et les parents d’élèves, je me décide à réactiver ce blog.

     

    Trappes est depuis plusieurs mois dans une torpeur inquiétante. Avec une équipe municipale caractérisée par un encéphalogramme plat, rien de concret si ce n’est une suffisance et un dédain hallucinant de la part des élus (dont les 3 premiers)  pour les oppositions de droite et de gauche qui ont pourtant été élus comme eux  par les trappistes.

     

    Il y a quelques jours, comme tous les trappistes, j’ai retrouvé dans ma boite aux lettres, un courrier du maire m’informant de la tenue prochaine des élections aux comités de quartier. Etant président du comité de quartier Jaurès –gare, je ne peux que vous encourager à participer à cet exercice de démocratie locale.

    Les comités de quartier rencontrent de nombreux détracteurs qui leur reprochent d’être des outils aux mains du maire. Pour ma part, je ne saurais accepter d’être classer à la solde de maire. Le bilan de son dernier mandat, le projet qu’il a présenté en début d’année et les actions menées depuis son élection montrent la faiblesse de sa vision d’avenir pour Trappes. Guy malandain, n’est pas le maire qu’il faut pour Trappes, ni pour les Trappistes. J’en suis persuadé. Mais, et c’est aussi une certitude, il a  été élu. «  T’avais qu’à être élu !!! » me diront certains … Ils ont raisons alors, je fais avec ce maire que je réprouve tout autant que sa première adjointe qui brille par une suffisance sans pareille qui transparaît de sa politique scolaire et de sa façon de s’adresser à ses interlocuteurs … .

     

    Reste qu’après une forte inquiétude sur le chemin que Trappes emprunte derrière son édile, les militants  et partisans du MoDem de Trappes doivent s’organiser.

     

    En début de mois, l’équipe départementale du MoDem à été élue. Derrière Pierre le Guérinel (1er adjoint à Maurepas), elle est chargée d’organiser le Mouvement Démocrate et ses actions sur le terrain.

    La 11ème circonscription des Yvelines à laquelle Trappes appartient sera aussi représentée par une équipe, proche du terrain et en phase avec la population. Mardi dernier, j’ai été élu responsable de la circonscription avec une équipe de 5 autres élus représentants chacune des autres villes de la circonscription.

     

    Maintenant que les problèmes d’organisation sont derrière nous, nous allons entamer un travail spécifique sur chaque commune qui passera par de la communication  et du contact direct. Les échéances futures doivent nous donner l’occasion de montrer l’importance capitale d’une représentation  centriste forte au sein de l’assemblée européenne. La crise économique actuelle illustre sans ambigüité possible l’importance d’une Europe forte seule capable de d’imposer un nouveau modèle économique capitaliste, social et libéral.

     

    En attendant le début de cette campagne, et profitant des vacances, la section MoDem de trappes va s’attaquer à un problème insupportable que les familles des enfants scolarisés à trappes, vivent : l’organisation de la régie centrale, les contraintes imposées aux familles et ses pénalités financières inadmissibles.

     

    Bonne nuit à tous.

    Démocratement vôtre.bandeau_mouvement_democrate78.jpg

  • greve du 15 et Aménagement de la N 10

    Bonsoir,

     

     

    Rien de bien nouveau sur Trappes.

     

     

     Depuis le 13, tous les Trappistes sont invités à venir voir l’exposition sur le projet de réaménagement de la N 10 voulu par notre maire. Loin de satisfaire les nécessités de bien-être des riverains, ce projet, hybride entre une réelle couverture ménageant la santé des très nombreuses personnes qui ouvrent leurs fenêtres sur cette honte urbanistique et un statu-quo,  sera, puisque tel est le choix du maître. Nous verrons donc la N10 se transformer durant de nombreuses années avec son lot de nuisances. Les problèmes liés à la densité du trafic et ses émissions de polluants resteront inchangés. Avec un nouveau maire et surtout une nouvelle équipe dans quelques années peut-être verrons-nous enfin la fin de cet épisode « N10 ».

     

     

    Demain, ou tout à l’heure, journée de grève dans les services publics.

    Comme de nombreuses personnes, je suis persuadé qu’il faut maintenant réformer l’organisation de la fonction publique. Se recentrer sur les fondamentaux et y mettre le paquet. Le gouvernement Sarkosy (… euh, Fillon, je l’oubli toujours … c’est de la transparence) nous bombarde de ce mot jusqu’à l’écœurement : « REFORME ». Derrière ce mot, des projets dans tous les sens sans aucuns reculent construits par quelques individus assurer de posséder la science infuse. Les reformes relatives aux soins, à la retraite ou à l’éducation sont non seulement mauvaises mais surtout néfastes. Chacune leur tour, elle ne cesse d’affaiblir la solidarité entre tous les Français, fragilise la confiance et enfonce le pouvoir d’achat.

     

     

    Demain, les écoles primaires de Trappes seront fermées. Enfermé dans un dogmatisme  qui révèle le manque d’intérêt pour la population active de notre ville, la municipalité nous laisse nous dé………. Tout seul pour gérer la garde des enfants. Je soutiens de toutes mes forces cette grève face à un ministre autiste qui n’arrive pas à comprendre que, si la réforme est nécessaire, la sienne est mauvaise. Ella va à l’encontre des besoins des enfants, aussi bien sur le plan cognitif que méthodologique.

     

     

    Pour autant, la garde des enfants par les services municipaux qui en ont l’habitude aurait permis, sans empêcher l’exercice du droit de grève, de faciliter la vie des trappistes. Il paraît que les gens de gauche portent un projet de société qui vise à l’amélioration du quotidien … Les temps changent !!!!

     

     

    Parce que je crois encore et encore dans cette ville et dans sa population, je continuerai au sein de la section MoDem de Trappes à travailler sur des projets divers et variés dont le seul objectif est « les Trappistes ».

     

     

    Au fait, le maire lance un projet de pistes cyclables dans la ville … C’était dans notre projet pour les municipales !!! Comme l’accueil des enfants dès 07h00 le matin ou le pédibus qui sera expérimenté par les parents d’élèves des écoles A.Franck et Curie. Il a raison de  chercher l’inspiration là où les idées (que nous n’avons pas su faire passer !!!!) sont bonnes puisqu’il a été élu sans programme.

     

     

    Bonne soirée à tous.

  • En route vers l'Europe

    554330026.jpgBonsoir à tous,

    enfin, mon ordinateur accepte de se promener sur la toile ... 2 semaines sans le net, c'est dur!

     

    Allez, on sort tout juste d'un combat électoral rude mais tellement enrichissant que s'annonce déjà ce qui est pour moi la raison même de mon engagement à l'UDF (ç'a fait vieux !!!) puis au MoDem. Dans notre parti, j'en connais un qui rêve de l'Elysée, moi, c'est d'Europe. Il en faut pour tout le monde !!!

     

    Notre département par sa diversité, ses origines historiques, sa géographie et sa sociologie est à l'image de notre continent. Nous savons, nous les yvelinois, 

               

    • le besoin de respecter un environnement partagé entre les urbains, les ruraux, les écolos contemplatifs, les exploitants agricoles et les entrepreneurs,                                                            
    • le besoin de promouvoir un développement économique fort mais respectueux des Hommes,        
    •  
    • le besoin d’éduquer les valeurs humanistes derrière lesquelles nous pouvons tous nous rassembler                                                                                                                             
    • le besoin de lutter contre ce défaut tellement humain du rejet de l’autre pour toutes les raisons imaginables. Alors, je crois vraiment que notre fédé doit tenir une place forte dans  la construction du projet européen que nous défendrons devant nos concitoyens.
     

    Depuis plusieurs années, l'Union européenne, par une communication exécrable et une boulimie fragilisante, s'est fait mauvaise presse. pourtant, que serions-nous devenus sans cette "Europe" dans un monde du capitalisme fou et du fanatisme de tous les bords?

     

    Je crois que ce sera là notre premier combat au cours de la prochaine campagne: Promouvoir la vraie place de l'Europe dans notre quotidien.

          

    Ensuite, nous pourrons, au sein de notre parti réfléchir aux missions qu'il faudra donner à cette unité des diversités européennes: L'éducation (c'est mon grand amour !!!), le développement durable (en fait, j'adore l'éducation au développement durable ...), la politique économique et le retour au plein emploi qualifié et rémunérateur, la protection sociale, la démocratie et surtout, compte tenu des problèmes qui commencent à se révéler, le codéveloppement.

             Notre monde est à l'aube d'un changement de société et de modèle dominant (comme lorsque les EU ont pris les devants sur les grandes puissances européennes au siècle dernier). Nous devrons proposer un projet fort, ambitieux et pourtant acceptable par tous nos compagnons bâtisseurs d'Europe.   Alors, après avoir fait travailler nos méninges pour construire une commune du respect et du progrès partagé, on passe à l'échelle supérieure et on s'attaque à l'Europe !!!! euh, si on a le temps, on pourra s'occuper du monde mais, ç'a prendra quelques minutes en plus !!!!
  • peu d'espoir pour notre ville

     

    Après une période d'exitation et d'espoir, Trappes retombe petit à petit dans sa létargie. Le maire a repris sa place, ses adjoints reprennent leurs dossiers et Mme Mary, son costume de conseiller général. Bref, à quelques exceptions près, les mêmes têtes, presques aux mêmes endroits. Alors que la ville nouvelle continue de s'élever socialement, nous voilà dans une ville qui reprend son rythme molasson sans vision postive et ambitieuse. Abimé par des décennies de politique communiste absurde tant sur le plan urbanistiqueque social, l'esprit trappiste se satisfait d'une politique médiocre qui, sans être désastreuse, ne permettra pas à notre ville de rattraper le retard qu'elle a pris par rapport au reste de St Quentin.

    Le 13 mai, le projet définitif d'aménagement de la N10 sera présenté. Nous pourrons enfin juger de la pertinence du projet que notre maire à choisi pour nous. Les riverains et les comités de quartiers de la ville n'ont pas été concertés. Je ne saurais pas dire qui a choisi ce projet (quoi que ...)mais, il est sûr qu'il ne sera pas le fruit d'un concensus général. Le maire aurait dû faire autrement, il a échoué dans cet exercice de démocratie locale. Les trappistes étaient près à des concessions pour cet aménagement dans la mesure où un certain nombre d'exigences étaient posées.Nous verons donc le 13 mai ... .

     

    Rumeur ou projet des socialistes du Conseil Régional: La fermeture du Lycée de la plaine de Neauphle. Parce que je suis trappiste, parce que mes enfants sont scolarisés à Trappes, parce que je suis enseignant, parce que je suis élu parent d'élève et parce que je crois dans la force inégalable de l'éducation dans la réussite sociale que méritent les jeunes qui vivent dans notre ville, je m'oppose avec force à ce projet. Il faudra, si l'information se confirme, mobiliser toutes les forces de la ville.

    Rappel: Un maire socialiste, un conseiller général socialiste, une sénatrice socialiste, un conseil régional socialiste , les autres miettes UMP:

    Qu'ont-ils fait pour nous durant ces dernières années?

    Que prévoient-ils pour nous pour les années futures?

    J'ose espèrer qu'après avoir perdu « Météo France », le maire ne perdra pas un service public majeur socle indispensable à la paix sociale comme l'est le lycée de Trappes. Soyez vigilents et engagé pour la réussite scolaire de nos enfants.

     

    En attendant, je vous rappelle l'engagement des parents d'élèves contre les réformes des conditions d'enseignement en collège et lycée et de la pédagogie en primaire. Comme à chaque fois, et c'est le positionnement politique du MoDem, nous ne remettons pas en cause le principe de réforme profonde de l'éducation nationale. Par contre, il est indispensable de s'ouvrir à la concertation et le dialogue avec pragmatisme. La réforme présentée est financière et gestionnelle alors que la pédagogie et les objectifs cognitifs devraient être à la base de tout. C'est une réforme faite à l'envers par un ministre totalement déconnecté de sa base et abandonné par le reste de la majorité qui ne crois même pas en lui ni en son projet. A vrai dire, cette réforme obscure et mal ficelée, est à l'image des errements halluciants des nos ministres et de notre cher président. C'est ridicule et inquiétant... comment la france peut-elle se sortir de l'ornière dans laquelle les socialistes l'ont placées avant que les chiraquiens s'y enlisent. Sarko, à l'image d'un de ces marabouts qui envahissent nos boites aux lettres avec leurs tracts prometteurs de miracle, vous a fait croire (pas moi !!!) en une révolution économique pour notre pays. Actuellement, on accuse la conjoncture alors qu'à l'époque déjà toutes les personnes sensées connaissaient l'imposture des programmes des deux finalistes de l'an passé. Sans commentaire !

     

    Bon, j'arrête ce discours un peu confus qui reflète un peu la désillusion dans laquelle je me trouve face à l'inaction et la passivité affichée par les nouveaux élus. Que va devenir notre ville au cours des années à venir ... . Comme chacun d'entre nous, l'avenir de trappes me préoccupe. Je suis inquiet car ni le monde, ni la france, ni même la communauté d'agglo ne nous attendrons.

     

    Bonne nuit.

     

     

  • peu d'espoir pour notre ville

     

    Après une période d'exitation et d'espoir, Trappes retombe petit à petit dans sa létargie. Le maire a repris sa place, ses adjoints reprennent leurs dossiers et Mme Mary, son costume de conseiller général. Bref, à quelques exceptions près, les mêmes têtes, presques aux mêmes endroits. Alors que la ville nouvelle continue de s'élever socialement, nous voilà dans une ville qui reprend son rythme molasson sans vision postive et ambitieuse. Abimé par des décennies de politique communiste absurde tant sur le plan urbanistiqueque social, l'esprit trappiste se satisfait d'une politique médiocre qui, sans être désastreuse, ne permettra pas à notre ville de rattraper le retard qu'elle a pris par rapport au reste de St Quentin.

    Le 13 mai, le projet définitif d'aménagement de la N10 sera présenté. Nous pourrons enfin juger de la pertinence du projet que notre maire à choisi pour nous. Les riverains et les comités de quartiers de la ville n'ont pas été concertés. Je ne saurais pas dire qui a choisi ce projet (quoi que ...)mais, il est sûr qu'il ne sera pas le fruit d'un concensus général. Le maire aurait dû faire autrement, il a échoué dans cet exercice de démocratie locale. Les trappistes étaient près à des concessions pour cet aménagement dans la mesure où un certain nombre d'exigences étaient posées.Nous verons donc le 13 mai ... .

     

    Rumeur ou projet des socialistes du Conseil Régional: La fermeture du Lycée de la plaine de Neauphle. Parce que je suis trappiste, parce que mes enfants sont scolarisés à Trappes, parce que je suis enseignant, parce que je suis élu parent d'élève et parce que je crois dans la force inégalable de l'éducation dans la réussite sociale que méritent les jeunes qui vivent dans notre ville, je m'oppose avec force à ce projet. Il faudra, si l'information se confirme, mobiliser toutes les forces de la ville.

    Rappel: Un maire socialiste, un conseiller général socialiste, une sénatrice socialiste, un conseil régional socialiste , les autres miettes UMP:

    Qu'ont-ils fait pour nous durant ces dernières années?

    Que prévoient-ils pour nous pour les années futures?

    J'ose espèrer qu'après avoir perdu « Météo France », le maire ne perdra pas un service public majeur socle indispensable à la paix sociale comme l'est le lycée de Trappes. Soyez vigilents et engager pour la réussite scolaire de nos enfants.

     

    En attendant, je vous rappelle l'engagement des parents d'élèves contre les réformes des conditions d'enseignement en collège et lycée et de la pédagogie en primaire. Comme à chaque fois, et c'est le positionnement politique du MoDem, nous ne remettons pas en cause le principe de réforme profonde de l'éducation nationale. Par contre, il est indispensable de s'ouvrir à la concertation et le dialogue avec pragmatisme. La réforme présentée est financière et gestionnelle alors que la pédagogie et les objectifs cognitifs devraient être à la base de tout. C'est une réforme faite à l'envers par un ministre totalement déconnecté de sa base et abandonné par le reste de la majorité qui ne crois même pas en lui ni en son projet. A vrai dire, cette réforme obscure et mal ficelée, est à l'image des errements halluciants des nos ministres et de notre cher président. C'est ridicule et inquiétant... comment la france peut-elle se sortir de l'ornière dans laquelle les socialistes l'ont placées avant que les chiraquiens s'y enlisent. Sarko, à l'image d'un de ces marabouts qui envahissent nos boites aux lettres avec leurs tracts prometteurs de miracle, vous a fait croire (pas moi !!!) en une révolution économique pour notre pays. Actuellement, on accuse la conjoncture alors qu'à l'époque déjà toutes les personnes sensées connaissaient l'imposture des programmes des deux finalistes de l'an passé. Sans commentaire !

     

    Bon, j'arrête ce discours un peu confus qui reflète un peu la désillusion dans laquelle je me trouve face à l'inaction et la passivité affichée par les nouveaux élus. Que va devenir notre ville au cours des années à venir ... . Comme chacun d'entre nous, l'avenir de trappes me préoccupe. Je suis inquiet car ni le monde, ni la france, ni même la communauté d'agglo ne nous attendrons.

     

    Bonne nuit.

     

     

  • Résultats MoDem

    2120188225.jpgBonsoir,

     

    La période électorale s'achève sur un bilan mitigé. Ne nous voilons pas la face: Nous souhaitions faire mieux à ces deux élections mais le verdict des urnes est irréfutable. Nous pourrons toujours disserter sur les raisons qui ont fait ces résultats. Pour ma part, si nous pouvons invoquer le manque d'investissement des électeurs, il nous faut surtout revenir sur nos erreurs de campagne. Le Modem à 4 mois, notre équipe était motivée mais un peu trop diffuse, notre investissement financier (pour ma part limité par mon banquier !!!) Insuffisant pour nous permettre de communiquer sur la totalité de notre programme. Pour avoir parcouru la totalité des quartiers de Trappes (quelques immeubles bunkerisés m'ont échappé!!!), je peux toutefois remercier tous les trappistes. On me parlait de "racailles " aux pieds des immeubles... Rien de tout ça. Seulement des jeunes ou un peu moins, qui se perdent à attendre une vraie main tendue, prêt à fournir des efforts considérables pour avoir enfin un travail. On me parlait de violences parfois physiques souvent verbales... Rien de tout ça! Enfin si, un soir, une personne totalement alcoolisée qui m'a insulté copieusement lorsque je recollais une affiche déchirée sur un panneau officiel. Bah, c’est pas bien grave !

     

    Un regret, avoir respecté la loi sur les affichages publics qui interdit de coller des affiches en lien avec les élections ailleurs que sur les panneaux officiels apposés près des bureaux de vote. Tous les autres candidats en ont abusé (sauf le maire qui nous a envoyé plusieurs lettres à entête de la mairie dans les semaines qui précédaient les élections. Pas nous. Nous avons sûrement eu tord … .

     

    Un second regret, notre manque de reconnaissance dans un certain nombre de quartiers. Qu’a cela na tienne, nous y irons pour que notre projet  de société soit entendu.

     

     

     

    En attendant, je vous donne rendez-vous l’an prochain dans les urnes  pour les élections européennes, enjeux majeurs pour notre quotidien  et au centre de l’idéologie centriste.