UA-72225749-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • législative 2012 second tour

     

    La population de la 11 ème circonscription s'est prononcée de manière claire et évidente sur les choix qui sont les siens pour la mandature à venir à l'assemblée.

     

    Benoît Hamon est en position très favorable pour être notre nouveau député à la place de Jean michel Fourgous.

     

    Pour ma part, j'ai la certitude que le scrutin des législatives placés à quelques semaines des présidentielles souffre de plusieurs "anomalies" démocratiques:

     

    ·Le vote des législatives, comme celui des présidentielles est un vote de rejet de Sarkosy dans un premier temps puis de ses disciples dans un second temps  Fourgous paye sans hésitation d'être un sarkosiste. Pa même pris le temps de savoir si son bilan de député est bon ou non, il est sarkosiste et c'est suffisant pour subir la curée post présidentielle.

     

    ·Le premier gouvernement Ayrault, électoraliste, comme tous ceux qui ont été mis en place à la suite des présidentielles a multiplié les annonces de décrets (pas besoin de passer par l'assemblée) pour modifier sans débat et concertation nombres de réforme par toujours aussi mauvaise que ça (le premier défaut étant d'être des réformes "sarkosiennes"). Rythme scolaire, retraite à 60 ans (réforme annoncée par étape, tous les jours une modification pour plaire au plus grand nombre), justice (jurés populaires), l'Afghanistan, ... . Après les élections nous aurons à coup sûr un vrai retour de bâton, la dette n'a pas été effacée par décret !!!

     

    ·Benoît Hamon gauchiste parmi les socialistes, jouet-star intronisé par G. Malandain pour plaire au plus grand nombre est arrivé sur notre circonscription avec la notoriété  d'un homme public habitué des plateaux télé. Le charme de la télé, le même qui a fait de Loana, de steevy et de bien d'autres des étoiles dans le ciel médiatique français est bien le seul atout de cet homme.

     

    Nombre de socialistes de Trappes voit en lui le messie qui saura refaire revivre le rêve de gauche quand le PC ne fait plus rêver et Malandain au crépuscule d'une longue vie politique n'attire plus que la sympathie de son âge. Le vote Hamon est une illusion pour Trappes et notre circonscription, un passerelle pour une carrière politique qui le poussera loin des préoccupations de ses électeurs.

     

               

     

    Dans quelques jours; il faudra retourner voter. trois choix nous sont proposés: La continuité avec un élu, maire d'une des villes de notre circonscription. Un élu ultra libéral, numérique et légèrement mégalo, un vote blanc ou d'abstention, qui ne fera que valider l'installation sur Trappes (y vivra t-il enfin comme il l'a annoncé il y a plusieurs années?) de Benoît HAMON.

     

    Veut-on que Trappes devienne le fief de ce petit seigneur du PS?

     

    Pour ma part, entre deux maux, je choisi le moins dangereux pour la France et pour Trappes et je choisirai le vote pour Fourgous. Comme l'a dit l'éternel incompris BAYROU, ce n'est pas un choix d'adhésion mais un choix de responsabilité. A mon sens un mandat Hamon est aussi risqué  (à la mesure du rôle d'un député) qu'un mandat Sarkosy. Dans les deux cas les adversaires méritent notre suffrage pour éviter le pire ... .

     

    Le 17, je voterai Fourgous avec la conviction qu'il faudra pour les années à venir proposer une autre alternative à ces deux formations qui parasitent la politique locale. On doit pouvoir exister sans être ni d'une UMP sarko-Copé fourgoussienne et d'un socialisme rétrograde et réactionnaire dont l'emblème est Benoît HAMON. Vaste chantier auquel nous serons nombreux à nous atteler, loin des appareils politiques qui brident les forces locales (j'en profite pour saluer sincèrement le PC qui a porté fièrement la candidature  Miserey, un candidat local, avec un respect des autres candidats que n'a pas eu l'équipe PS de BH). On a sur Trappes, comme sur les villes voisines, toutes les forces nécessaires pour construire un autre avenir pour les habitants (jeunes ou moins jeunes, de toutes les Frances). Le travail ne fait que commencer... .

     

     

     

    Bon vote