UA-72225749-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un peu de temps libre ... premier bilan pour TRAPPES

2013, début de campagne électorale, année de l’espoir pour notre ville. Trappes possède cette chance incroyable d’être le creuset de  toutes les  Frances, riches d’une histoire parfois dure et conflictuelle, de laquelle  sortira à coup sûr le modèle français des décennies à venir.

Nombre d’entre nous, la majorité trop souvent invisible, oublient les différences, ethniques, culturelles, religieuses pour ne voir en notre voisin qu’un voisin, un ami, un proche.

De Trappes, nous apprenons tous le respect de l’autre et  des valeurs de notre république, la force de notre démocratie et  de l’engagement de tous pour créer un avenir commun derrière un seul et unique drapeau.

Que ceux qui ne connaissent pas Trappes excusent ce sentiment de fierté qui est le nôtre!Nous, à TRAPPES, Nous sommes riches d’une culture et d’horizons planétaires, ouverture d’esprit exceptionnelle, que ne possèdent pas ceux qui ont plus, ceux qui ont tout sauf … ce qui ne s’achète pas … l’humanité, notre humanité. Nous,  On l’a !!! Rare héritage positif et grandiose d’une histoire tellement bâclée par les gouvernances de Trappes depuis plus d’un demi-siècle. Pour cela, merci ! pour le reste … bof !

 

2013 ? année de campagne et  de l’espoir d’un changement qui se fait attendre depuis  si longtemps dans une ville à la gouvernance sclérosée, tenue dans les mains d’un roitelet enfermé dans son château de briques rouges se délitent au rythme des soupirs qui animent le sommeil de la ville …

 Trappes, la belle aux bois dormant … Une ville merveilleuse aux mains de quelques élites communales dont la politique n’a qu’un objectif ; la stigmatisation des salauds de riches, des nantis, du grand « capital ». l’ennemi commun à l’origine de tout. Quoi de mieux pour cacher l’inefficacité d’une politique locale menée depuis si longtemps… tellement longtemps  que presque personnes à Trappes n’a connu autres choses que les échecs perpétuels des majorités socialo-comunisto-malandiennes d’après guerre …

2013, année de la campagne pour les élections de l’an prochain.  Il est tant de faire le bilan de deux longs, très longs mandats de Guy Malandain et de son équipe.

L’ANRU, et ses budgets miraculeux, l’implication extraordinaire des bénévoles des associations  aux services des trappistes dans les domaines culturels, sociaux, scolaires et sportifs, et … rien.

Quel bilan pour notre municipalité ?

Des maisons des familles, de la petite enfance, des jeux, des parents,  une cyberbase, des clôtures entre les résidences entre les hommes, des fleurs aux rond points, des gymnases et des écoles dans un état déplorable, un centre ville heureusement rénové grâce au travaux de voirie de la CASQY , une piste cyclable avenue martin luther king, un politique sociale inepte qui chasse ceux qui ont des revenus modérés vers les villes voisines. Vivre à Trappes coute plus cher que vivre à Versailles pour les classes moyennes … y’a comme un problème, non ?

La N10, enfouie depuis quand déjà ?  Le projet que le maire a proposé, fruit qu’une concertation imaginaire entre Guy Malandain et … Guy Malandain devait connaitre un sérieux coup d’accélérateur avec l’arrivée miraculeuse de Hollande à l’Elysée et de Hamon au parlement…  . Moi, tous les jours, je passe sur une Nationale qui passe toujours entre la maison de la petite enfance et l’école Jaurès. Pas de traces d’un quelconque enfouissement… Mais que font Hollande, Hamon, malandain , ????

 

L’enfance est l’objectif prioritaire de la majorité. Super … . Quel bilan ?

 

Des places en crèches ? un vrai accompagnement scolaires  de qualité ? un soutien réel aux associations qui accompagnent les jeunes de la ville, leurs transmettent des valeurs essentielles au « vivre ensemble » ? une réforme concertée des rythmes scolaires ??? Belle illustration de l’action d’un homme seul cloîtré dans un monde qui n’est plus le nôtre, plein des certitudes  que lui assurent ses courtisans.  Je reviendrais  sur le bilan de cette énormité politique tellement incroyable et illustrant parfaitement les méthodes de  nos élites trappistes …

En toute objectivité, le bilan des 2 derniers mandats est catastrophique. Lors des dernières élections, l’équipe sortante mettait en avant la rénovation urbaine, pour justifier d’un bilan positif et de la nécessité de poursuivre avec eux. Rien de ce qui à permis d’améliorer  la vie à trappes n’est dû au travail de notre majorité municipale. Tout était programmé dans le dossier de l’ANRU monté par M. MONQUAUT. Guy Malandain a bénéficié de finances extraordinaires pendant ses deux mandats … mais, l’ANRU est maintenant finie … la manne miraculeuse est tarie …  

Comment imaginer qu’une équipe qui a surfé sur les subsides de l’état pour faire croire à son action pourrait en toute sincérité proposer un projet dynamique, et novateur pour notre ville ? Ne nous y trompons pas. Il est temps de tourner la page. Trappes mérite mieux, bien mieux que cette suite de mauvaises surprises qui a fait passer notre ville de moteur de la ville nouvelle en une ville à la remorque des autres dynamiques, intégratrices et sociales.

Vivement 2014 !!!

En 2014 ? des élections, un espoir de réveil, enfin, une autre ambition pour la ville, ses habitants, ceux qui la côtoie, la vive et l’aime.

Bonne nuit.

Les commentaires sont fermés.