UA-72225749-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Fin d’élection, parole retrouvée !!!

    Depuis maintenant 6 mois, je me suis contraint au silence. Activement engagé auprès d’Othman Nasrou sur la liste « Trappes citoyen », j’ai estimé que la seule parole de la liste « trappes citoyen » devait être l’officielle, communiquée par Othman.

    Dimanche dernier, après un deuxième tour catastrophique par l’ampleur de l’abstention (entre 55 et 63% selon les bureaux de vote) l’UDT menée par Guy Malandain a été réélu avec 50% des voix. Nous sommes arrivés en seconde position avec  plus de 30% des suffrages exprimés en gagnant près de 800 voix nouvelles entre le premier et le second tour.

    Je tiens dans un premier temps à remercier tous ceux qui ont compris l’attachement qui nous unissait avec notre ville et qui ont choisi notre bulletin dans l’isoloir.

    Ces électeurs ont compris la réalité de l’engagement d’othman et de toute son équipe. Une candidature qui a su convaincre par la pertinence de son message et la force de ses propositions.

    Malgré la défaite, nous avons participé à un moment important de la vie de notre ville et othman, en devenant conseiller communautaire à la CASQY, a permis un changement indispensable. La communauté d’agglomération, totalement surendettée par des années de dépenses inconsidérées de la majorité de gauche, bascule vers la droite et le centre. Finis, les arrangements coupables et les inactions absurdes. Fini la construction des « maisons » de tout et de rien . La politique de la CASQY va connaitre un autre temps, tournée vers les saint-quentinois et les trappistes que Guy Malandain n’a jamais su défendre.

     

    Ce soir, en mairie, devait se dérouler l’installation de la nouvelle municipalité, maire et adjoint en tête.

    Peu de surprise dans l’élection du maire. Guy Malandain, pour la troisième fois est élu maire de trappes.

    Après un discours déstructuré et monocorde, lassant et sans énergie au cours duquel il a fait de la laïcité une religion, la sienne (je résume…) et du respect de tous (y compris ses adversaires (sic…)) un pillier de son action politique, nous avons assisté avec délectation à une surprise qui serait sans conséquence si elle n’augurait pas d’une gestion plus que chaotique de la ville dans les années à venir.

    Christine Vilain, énonce (tiens, elle parle …) la liste des candidats présentés par l’UDT pour les postes d’adjoint. Disparus les C. MACKEL, S. ABO, N. DELLAL, G. MONNIOT…anciens élus massacré&s pour le bon vouloir d'un ministre qui a semble t-il découvert fortuitement trappes...  tiens, une place pour A.RABEH l’arriviste de Poissy… 

    Décidément cette liste surprend, G. Malandain donne notre ville à de rares anciens habitués aux postes glorieux  sans être à la hauteur de leur fonction et à ce débarqué inutile, déposé là, à Trappes par notre nouveau ministre Hamon.  

    Rabeh, Grangambe débarqués à trappes pour prendre la CASQY se retrouvent  maintenant élus d’une ville qui n’est pas la leur, qu’ils ne connaissent que par le prisme de « Mappy » et des cartes « Michelin ». Voila illustré la politique version Malandain… Un dédain parfait des habitants réduit à de simples votants…

    Revenons aux votes… Dans toutes les villes de France, ce vote des adjoints est une formalité… à Trappes, ce soir, NON. Dépouillement fait, 18 voix POUR, 15 votes BLANC et 2 NUL. Un désaveu et une humiliation pour Malandain et son marionnettiste Hamon.

    Tout colère, Guy Malandain est reparti vers son 3ème étage mystérieux de la mairie entouré de toute sa clique pour une explication de texte… Ils l’ont fâché !!!

    Et voila, avant même la moindre orientation budgétaire, la moindre prise de décision sur la ville, la majorité municipale est réduite à 1 personne. Que va devenir la ville pendant 6 ans ???

    Une fois de plus, G. Malandain montre ici son incapacité grandissante à comprendre les trappistes quel qu’ils soient. Monarque, il a cru, avec l’aide de son éminence grise Ministre, qu’il pouvait faire avaler n’importe quelle couleuvre à ses colistiers qui ont bataillé ferme pour assurer sa victoire. L’époque a changé… Il n’y a plus de monarque absolu. Le dialogue et la confiance réciproque sont des valeurs actuelles qui échappent totalement à notre nouveau déjà maire et son copain, celui dont la soif  électorale est préoccupante.

    L’opposition et une grande partie de ce qu’on devrait appeler la majorité  leur ont fait comprendre… En tout cas la force de la déception de certains des colistiers de l’UDT laisse entrevoir les promesses irréalistes sûrement faites par le maire en campagne et une pratique surprenante de la politique.

    Pas de projet, pas d’unité, pas d’ambition, pas de vision, pas de CASQY, mais … des arrivistes qui parasitent notre quotidien politique…. Le mandat Malandain s’annonce sous des hospices bien inquiétantes.

    En attendant, je vous invite à contacter Othman, il sera pour la durée du mandat l’opposant principal, le média qui permettra de faire remonter au conseil municipal les problèmes liés à l’inefficacité de l’action municipal.

    Bonne nuit !!!